28/11/2016

Un ami

5669c7b9.gif

05:27 Écrit par Jean Claude Richier dans Textes divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/11/2016

Etre fort

12065965_760846614061473_847667071434222121_n.jpg

09:20 Écrit par Jean Claude Richier dans Citations & images | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/11/2016

La clé du bonheur

la-cle-du-bonheur.jpg

C'est une clé que tu avais peut-être perdue ou oubliée ?
Quoi qu'il en soit, j'aimerais que tu l'acceptes.
Je te la donne en toute sincérité, avec tout mon coeur.

 

Il y a peut-être longtemps
que tu t'empêches de faire des choses qui feraient ton bonheur.
Tu as peut-être mis de côté cette idée de partir en voyage,
de prendre un cours quelconque,
de t'acheter des nouveaux vêtements,
de changer de voiture etc.
Enfin, de te faire plaisir.

 

Je sais que plusieurs raisons
ont pu t'empêcher de passer à l'action
pour obtenir ou faire ce que tu désires.
Cela peut être la peur de ne pas être à la hauteur,
la peur qu'il t'arrive quelque chose de désagréable,
la peur de manquer d'argent, la peur d'être jugé etc.

 


Quelles que soient tes peurs, savais tu qu'elles existent pour t'aider ?

Les peurs existent pour être dépassées, pour te faire grandir.
A chaque fois que tu te laisses contrôler par une peur,tu n'es plus en contact avec ton pouvoir.
                                                                                                                                                                                                                                                                                   En faisant confiance davantage à la vie (en passant à l'action), et en te rappelant que tout ce qui t'arrive  n'est qu'expériences pour apprendre,
tu deviendras de plus en plus conscient  que tu as ce grand pouvoir de t'apporter  tout ce que tu as besoin pour être heureux.
Personne n'est responsable de ton bonheur, sauf toi.

 

Commence par des petits bonheurs et dis-toi que tu y as droit.
Tout le monde doit dépasser ses peurs.
Réalise qu'au fond, tu n'as rien à perdre
et que cette expérience te mènera vers de plus grandes réalisations.
Commence dès maintenant en accomplissant des petites actions.
Tôt ou tard, selon la loi de la manifestation,
tu atteindras ton but. Sois patient !

 

Savais-tu que :
"Que tu fasses ce que tu aimes pour ton propre plaisir, ou que tu fasses ce que tu n'aimes pas par peur de déplaire,  il y aura toujours quelqu'un qui critiquera quelque part.
Alors pourquoi ne pas faire ce que tu aimes dès maintenant ?" 

 

Aussi, ne place jamais quelqu'un sur un piédestal.
Cette personne à le même pouvoir que toi. N'envie personne.
Ce qui la rend heureuse n'est pas nécessairement ce qui te rendrait heureux.
La clé est d'aller chercher toi-même ce que toi tu as vraiment envie.

Chaque jour est un jour nouveau.
Pourquoi ne pas faire de ce jour celui où tu as commencé à te rendre heureux ?
Ouvre tes ailes et diriges toi vers ce qui te tient à coeur.

 

Ceci est la clé du bonheur. Ne la gardes pas pour toi.
Plusieurs personnes que tu connais aimeraient aussi obtenir cette clé.
Offre la leur en tout sincérité  et commences à semer le bonheur autour de toi.
Attrape la clé du bonheur et envoies la à tous ceux que tu connais.

Je te souhaite sincèrement tout le bonheur que tu veux !

                                                                                                                                                                                                                                                                                           (auteur : Claude d'Astous)

09:31 Écrit par Jean Claude Richier dans Réflexions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/11/2016

Le p'tit bonheur

C'est un petit bonheur
Que j'avais ramassé
Il était tout en pleurs
Sur le bord d'un fossé
Quand il m'a vu passer
Il s'est mis à crier:
«Monsieur, ramassez-moi,
Chez vous amenez-moi

Mes frères m'ont oublié, je suis tombé, je suis malade,
Si vous n' me cueillez point je vais mourir, quelle ballade!
Je me ferai petit, tendre et soumis, je vous le jure,
Monsieur, je vous en prie, délivrez-moi de ma torture!»

J'ai pris le p'tit bonheur,
L'ai mis sous mes haillons,
J'ai dit «Faut pas qu'il meure,
Viens-t'en dans ma maison.»
Alors le p'tit bonheur
A fait sa guérison
Sur le bord de mon coeur
Y avait une chanson.

Mes jours, mes nuits, mes peines, mes deuils, mon mal, tout fut oublié
Ma vie de désoeuvré, j'avais dégoût d' la r'commencer
Quand il pleuvait dehors ou qu'mes amis m' faisaient des peines
J' prenais mon p'tit bonheur et j' lui disais «C'est toi ma reine!»

Mon bonheur a fleuri
Il a fait des bourgeons
C'était le paradis
Ça s' voyait sur mon front
Or un matin joli
Que j' sifflais ce refrain
Mon bonheur est parti
Sans me donner la main

J'eus beau le supplier, le cajoler, lui faire des scènes,
Lui montrer le grand trou qu'il me faisait au fond du coeur,
Il s'en allait toujours, la tête haute, sans joie, sans haine,
Comme s'il ne pouvait plus voir le soleil dans ma demeure.

J'ai bien pensé mourir
De chagrin et d'ennui
J'avais cessé de rire
C'était toujours la nuit.
Il me restait l'oubli
Il me restait l' mépris
Enfin que j' me suis dit
Il me reste la vie!

J'ai repris mon bâton, mes deuils, mes peines et mes guenilles
Et je bats la semelle dans des pays de malheureux
Aujourd'hui quand je vois une fontaine ou une fille
Je fais un grand détour ou bien je me ferme les yeux (bis)

19:21 Écrit par Jean Claude Richier dans Chansons | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

13/11/2016

Je crois

14956634_607902976081558_4415348544946391005_n.jpg

10:30 Écrit par Jean Claude Richier dans Réflexions | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |