14/08/2017

Il y a bien longtemps

Il y a bien longtemps
J’étais encore innocent
Je suis venu déposer
Un tout petit baiser
J’ai senti mon cœur
Battre avec ardeur
Il est loin ce temps
Où j’étais adolescent
Je te fais un aveu
J’étais très amoureux
Je sais tu vas sourire
Mais je dois te le dire
Du fond de mon âme
Je te le proclame
Te le dis sans détour
Fort était mon amour
Ainsi est faite la vie
Elle est un peu folie
Car c’est le destin
Qui a séparé nos chemins
Avec cette petite poésie
Qu’à toi je dédie
Je me mets à rêver
De ces instants inachevés

©Les mots de Jicé

23:05 Écrit par Jean Claude Richier dans Mes poèmes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.