25/08/2017

Laisser

Laissez les mots courir sur le clavier
Laisser le chagrin venir et effacer
Laisser l'émotion étreindre et envahir
Laisser s'épancher les maux
En liquide dense et épais
Regarder une dernière fois en arrière
Puis avancer d'un pas
En notant
Sans rien oublier
Les moindres détails
Le luxe d'une réponse
Le sublime d'un mensonge
Reprendre la plume
Puis écrire

Anneh Cerola

14:54 Écrit par Jean Claude Richier dans Textes divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.