25/09/2017

Je n'ai plus

Je n'ai plus le temps de souffrir,
En courant après tout et rien,
Je préfère aujourd'hui sourire,
Et vivre pleinement mon destin,

Je n'ai plus le temps de me lamenter,
Sur ce que je m'infligeais à moi-même,
Je préfère aujourd'hui aimer,
Ce qui est simple, sans stratagème,

Je n'ai même plus le temps d'attendre,
Ce qui ne reviendra jamais,
Je préfère aujourd'hui me rendre,
À ce qui est là dans le concret,

Je n'ai plus temps de tout vouloir,
Le nécessaire m'étant offert,
Je peins la couleur sur le noir,
comme le printemps remplace l'hiver,

Je n'ai plus le temps de me perdre,
Je préfère de loin préserver,
Ce qui au fond de moi est clair,
Et m'aide au mieux à avancer 

Alexandra JULIEN

22:30 Écrit par Jean Claude Richier dans Textes divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.