27/11/2017

Liberté sur parole

 
Deux corps face à face
Sont parfois deux vagues,
Et la nuit est océan.
Deux corps face à face
Sont parfois deux pierres,
Et la nuit, un désert.
Deux corps face à face
Sont parfois racines
Enlacées dans la nuit.
Deux corps face à face
Sont parfois des couteaux,
Et la nuit, étincelle.
Deux corps face à face
Sont deux astres
Qui chutent en un ciel vide.
Liberté sur parole

       -Octavio Paz

16:22 Écrit par Jean Claude Richier dans Textes divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.