02/12/2017

Mes enfants

Mes enfants

Sachez qu’il y aura des hasards
Qui auront le goût de destin,
Et des étoiles dans la nuit noire,
De fausses routes, de vrais chemins,
Il y aura des jours avec
Et il y aura des jours sans,
Bien moins de victoires que d’échecs
Malheureusement, fatalement,
Et sachez qu’il y aura des peines
Et des « après tout, c’est comme ça »,
Parfois des joies qui nous emmènent
Dans des lieux qu’on ne connait pas,
Il y aura de bonnes surprises
Et des mauvaises évidemment
Et sûrement de jolies méprises,
Des grains de folie par moments,
Sachez que c’est l’espoir qui gagne
Et qui terrasse l’indifférence,
C’est lui qui déplace des montagnes,
C’est lui qui provoque la chance
Et c’est l’envie et non la rage
Qui doit tracer votre chemin,
Il doit y avoir dans vos bagages
Du courage pour les lendemains,
Sachez qu’il faut respecter l’autre
Et que votre cœur lui pardonne,
Sans jamais rejeter la faute,
Qu’il faut donner plus qu’on vous donne
Et qu’il faut laisser le mensonge
Aux lâches, au faible, à l’apeuré
Et lorsque le chagrin vous ronge,
Il faut savoir vous relever,
Sachez qu’il faut vivre vos rêves
Et qu’il faut choisir l’aventure,
Qu’il faut aider celui qui crève,
Celui pour qui tout est plus dur,
Il ne faut jamais oublier
D’où vous venez et qui vous êtes,
Et ne jamais abandonner
Quand c’est le pire qui se répète,
Sachez aussi qu’il ne faut pas
Succomber à leurs invectives,
Il faut rester honnête et droit
Sans être de ceux qui les suivent
Et peu importe où vous allez,
Quels que soient vos choix, vos désirs,
Oui, peu importe qui vous aimez,
Tant qu’on ne vous fait pas souffrir,
Sachez aussi quoi qu’il advienne,
Quels que soient l’endroit ou l’instant,
C’est pour toujours que je vous aime
Et que je suis là, mes enfants.

Grégoire

09:56 Écrit par Jean Claude Richier dans Chansons | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.